Éviers en inox un bac et demi

Franke, Blanco, Aquatop... Les grands noms se succèdent pour fournir des éviers non seulement solides mais aussi esthétiques, pour habiller tous les types de cuisine. Avec une cuve, ces éviers en inox s'intègrent parfaitement dans les petites cuisines comme dans les plus grandes. Grâce aux éviers comportant un bac et demi, en plus de l'espace consacré à la vaisselle, vous disposerez en plus d'un espace, peu encombrant, servant de vide-sauce, de stockage pour les fruits et légumes à égoutter, ou bien encore pour poser vos ustensiles de cuisine le temps de vous en resservir.


Retrouvez une sélection d'éviers en inox, selon leur taille, la forme de l'égouttoir ou celle de l'évier complet, sa profondeur, sa méthode de pose (à encastrer ou affleurer), ses coloris... Une question ou besoin d'un détail supplémentaire ? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Contactez-nous par téléphone au 02.43.24.14.80 ou bien par mail avec contact@anjou-connectique.com. Et si l'envie vous prend d'en découvrir plus encore sur l'inox, cliquez sur le petit Lire+ à gauche de ce texte...


Une fois votre évier choisi, vous pouvez également adopter quelques accessoires . Désormais, les poubelles encastrées dans un meuble de cuisine sont à la mode, vous évitant une vue plus ou moins disgracieuse ainsi que les mauvaises odeurs, surtout en été. Sans oublier les indispensables planches à découper, en bois, en verre, ou encore en métal, en passant par les paniers à vaisselle.

[Lire+]

Tous les produits Éviers en inox un bac et demi

L'Histoire de l'Inox


Pour comprendre d'où vient l'inox, il faut remonter longtemps dans le passé. Depuis toujours, c'était le fer, matériau connu de très longue date (plus de 5 000 ans tout de même), qui était utilisé dans la majorité des cas. Ce n'est qu'au 18ème siècle qu'une série de découvertes se fit, sur différents métaux : la découverte du nickel en 1751, celle du molybdène en 1778, celle du chrome en 1797. Au début du 20ème siècle, en pleine ère industrielle, des essais sont menés sur le fer et ses alliages, produisant à terme des aciers inoxydables composés de chrome et de nickel. C'est finalement en 1913, en Angleterre, que le professeur Harry Brearley développa des alliages de fer et de chrome extrêmement résistants. L'Inox était né.


Ce matériau s'est rapidement imposé dans la coutellerie, et peu à peu, dans les foyers domestiques comme dans les usines, jusqu'à devenir un matériau star. Un engouement qui dure encore de nos jours. L'Inox appartient à la famille des aciers inoxydables, il peut être mat, brillant, en relief, teinté, gravé... Il est très apprécié dans les constructions pour sa ductilité, son élasticité, et sa résistance à l'usure. Il peut aussi être mis en œuvre par des températures hivernales sans avoir le risquie d'être fragilisé ou brisé par le froid, avantage non négligeable dans le bâtiment.


Si l'inox s'est imposé à un tel point dans les cuisines, c'est pour d'autres qualités des plus utiles. Tout d'abord, il est celui, parmi tous les aciers inoxydables, à posséder la plus grande résistance au feu, vous pouvez poser dessus une casserole encore brûlante sans avoir de problème particuliers. Vous remarquerez que les cuisines des grands restaurants, comme ceux des petits, sont presque entièrement faites en inox. Ensuite, il résiste bien à la corrosion, protégé en permanence par une couche de passivation d'oxyde de chrome, qui se forme naturellement sur ​​la surface, et ce grâce à l'association de l'hiumidité de l'air et du chrome. Cette couche se régénère d'elle-même, une particularité commune à ce type d'acier. C'est également un matériau qui se nettoie très facilement (savon, eau chaude, vinaigre blanc, huile de coude). Enfin, un point des plus important, l'inox est recyclable à l'infini. Totalement neutre vis à vis de l'environnement, il ne relègue dans la nature aucun composant suceptible de l'affecter.