Chauffage au gaz

Présentation des deux types de chauffage au gaz

Le chauffage au gaz désigne un système à combustion où l'eau est chauffée et le gaz brûle dans un appareil qu'on appelle une chaudière. L'eau chaude participe à augmenter la température de l'air dans un habitat à l’aide d’un ou plusieurs radiateurs, ou par l'intermédiaire de tuyaux reliés à un chauffage au sol.

On distingue les systèmes de chauffage au gaz naturel de ceux qui fonctionnent au gaz propane, aussi intitulé gaz de pétrole liquéfié (GPL). Le gaz naturel correspond à un combustible constitué d'un mélange d'hydrocarbures qui traverse un réseau gazier. Le GPL est quant à lui stocké dans une cuve qu'il faut fréquemment réapprovisionner pour pouvoir se chauffer.

Les qualités et les inconvénients des deux systèmes

Chaque solution présente ses atouts et ses limites. Le gaz naturel ne s'adresse pas à tout le monde, le raccordement n'est généralement pas réalisable lorsqu'on réside dans les zones rurales assez éloignées des moyennes ou des grandes villes. Ce système est plébiscité pour son bon rendement et sa grande autonomie, indépendante des températures extérieures. En outre, il a l'avantage de chauffer assez rapidement. Celui qu'on appelle également le gaz de ville présente un coût bien moins élevé que le chauffage électrique, et l'investissement dans une chaudière de qualité est accessible pour un large public.

Le GPL offre plusieurs garanties similaires que le gaz naturel, à savoir l'autonomie en énergie, ainsi qu’un rendement et une rapidité de chauffe plus qu'honorables. Cette méthode nécessite l'installation d'une citerne à son domicile et elle est sujette au cours du pétrole. Le fournisseur de gaz fournit gratuitement cet équipement, dans le cadre d'un contrat d'exclusivité comprenant les livraisons du fluide. Il faut toutefois savoir que les immeubles collectifs n'autorisent pas l'utilisation de réserves de gaz. Le chauffage à gaz présente deux autres atouts majeurs. Il ne génère pas d'odeurs inconfortables et n'émet pas de particules.