Comment lutter contre l’humidité

Nos recommandations

L’humidité est susceptible de se manifester de différentes façons dans votre intérieur. Vous pouvez d’une part subir des infiltrations d’eau, très gênantes au quotidien. S’il s’agit de l’eau de pluie, vous avez intérêt à contrôler les joints, les chéneaux et l’état de votre façade. Vous devez impérativement déterminer d’où provient la fuite pour savoir comment la traiter efficacement.

D’autre part, des problèmes de condensation peuvent potentiellement survenir à votre domicile. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour limiter la vapeur d’eau excédentaire. Evitez tout d’abord de faire sécher votre linge dans une pièce mal ventilée. Ensuite, pensez à systématiquement ouvrir les fenêtres une fois avoir pris votre douche ou après avoir cuisiné. Par ailleurs, nous vous encourageons à toujours actionner votre hotte afin qu’elle aspire les vapeurs durant chaque cuisson. Les remontées capillaires et les causes accidentelles sont d’autres sources de problèmes d’humidité.

La VMC assure l’évacuation de l’humidité ambiante mais elle favorise également le renouvellement de l’air. Ce système n’est pourtant pas présent dans tous les logements, puisqu’il est seulement obligatoire depuis 1982. Les intérieurs qui n’en sont pas équipés ont toutefois l’occasion de favoriser la ventilation en rétablissant les grilles d’aération en partie basse pour l’entrée d’air et en partie haute pour la sortie d’air.

Les risques à négliger les problèmes d’humidité

Les conséquences de l’humidité sur la santé peuvent être très nocives. Celle-ci est reconnue pour développer des allergies et elle est parfois à l’origine de nausées et dans certains cas pire, de vomissements.  En outre, l’humidité est selon les scientifiques, susceptible de déclencher des problèmes d’irritation de la peau et provoquer chez certaines personnes de l’eczéma très inconfortable.