Anjou Connectique

Jardinage intérieur et extérieur : le guide complet

Que l’on possède ou non beaucoup d’espace, à l’arrivée des beaux jours, l’envie d’avoir des fruits et légumes frais, ou tout simplement d’embellir, balcons, murets, jardins et allées avec des fleurs de saison se fait ressentir. La question que beaucoup se posent, lorsque l’habitude n’est pas encore prise : par où commencer ?

Nous allons vous présenter, à travers cet article, les légumes et fruits que vous pouvez faire pousser, le matériel à utiliser, les petites astuces à connaître ainsi que les soucis que tout jardinier, amateur ou professionnel, peut rencontrer. Et bien sûr, comment y remédier !

Découvrez nos produits

Du jardinage en extérieur et en immeuble

Vivre en ville, en campagne, en immeuble ou dans une maison individuelle, avec un espace extérieur, un balcon ou simplement les bouts des meubles du salon, voire les rebords de fenêtre… Sur le fond, le principe est simple, n’importe quel espace non utilisé par un objet de la vie courante, de la décoration ou les jouets de vos enfants peut être utilisé pour y installer un espace de jardinage. Enfin, soit, admettons que la salle de bain et les WC ne sont pas les lieux les plus adaptés pour cela, pas plus que votre garage, les plantes ont besoin de lumière. Cela dit, les plus motivés d’entre vous pourront tâcher de faire pousser des champignons dans leur cave.

Ne pas avoir beaucoup d’espace n’est pas une fatalité. Même le manque de temps n’est pas un obstacle insurmontable, car dans le cas des fleurs ou des tomates cerises sur le balcon, il suffit de les arroser en rentrant du travail ou le matin avant de partir. Le seul frein est, tout simplement, de ne pas avoir envie de s’y mettre

Jardiner en appartement

Commençons avec les personnes n’ayant pas un bout de terrain personnel à cultiver. Il existe deux manières principales de jardiner tout de même : avec les plantes de balcon, ou avec les plantes d’intérieur. Une troisième façon, moins répandue et pourtant très agréable, est de cultiver sur le toit des immeubles. On voit cela surtout dans les grandes villes, où trouver de l’espace est le nerf de la guerre.

Les plantes de balcon

Les jardinières et balconnières sont le réflexe numéro un pour les plantes. Pratiques, peu encombrantes et faciles à nettoyer, elles envahissent les balcons des immeubles et les rebords de fenêtre depuis bien longtemps. Il est même tout à fait possible de créer un potager dans une jardinière.

Classiques ou colorées, on en trouve aujourd’hui pour tous les goûts et surtout pour tous les budgets. Que ce soit pour des fleurs simples ou bien pour y faire pousser thym, romarin, basilic, menthe ou autres, elles ne prendront que peu de place et peu d’effort d’entretien.

Les plantes d’intérieur

En ce qui concerne les plantes d’intérieur, là encore, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Saviez-vous qu’il existe des mini serres de culture, de la taille de vos marmites ou de vos poêles ? Ces serres se posent très facilement sur un rebord de meuble ou même dans votre cuisine, près de la fenêtre, au soleil, permettant ainsi aux habitants des studios d’avoir des plantations à portée de main.

Elles sont aussi très utiles pour les petites cultures d’appoint, par exemple, pour le romarin ou le persil dont vous avez besoin en cuisinant. Plus classiques, on retrouve également les pots de fleurs, les jardinières, les espaces potagers sur pied… Tout dépend de la place dont vous disposez et comment vous avez arrangé votre intérieur. Il est fortement recommandé de placer vos cultures hors de portées des petites mains éventuelles du foyer.

Découvrez nos produits

Le jardinage sur le toit des immeubles

En 2012, des ingénieurs de l’école AgroParisTech avaient créé un espace potager de 600 m3 sur le toit de l’école, pour y mener leur expérience : comment faire pousser convenablement fruits et légumes et surtout, quel impact de la pollution sur ces produits. Nous n’apprendrons rien à personne en soulignant que le problème de la pollution, malheureusement très élevé sur Paris, est le souci majeur pointé du doigt.

Les résultats de cette étude ont montré que les fruits et légumes n’étaient pas impactés, car les particules fines de la pollution ne montaient pas jusqu’aux toits des immeubles. De même pour les ruches installées, le miel se révélait de meilleure qualité car les toits des immeubles ne souffraient des mêmes taux de pesticides qu’à la campagne. Petite note, il est obligatoire de déclarer l’installation de ses ruches sur le site du SNA .

Les installations couvrant entièrement les toits ne sont pas encore très au point (problème d’humidité, lourdeur…), cependant, les potagers collectifs sur les toits sont en progression, dans les différentes villes de France ! Si vous avez un accès au toit (un toit plat, cela va de soi), et que vous avez la possibilité de le faire, n’hésitez pas à former un espace collectif avec vos voisins ! Pots de fleurs, jardinières et espaces potagers vous permettront d’avoir à portée de main légumes et fruits frais à moindre coût et à moindre pollution.

La vie avec un jardin

Si rien ne vous interdit les pots de fleurs et jardinières, l’idéal reste de vous amuser dans votre jardin si vous avez la chance d’en avoir un. Pour aller plus loin, et si vous avez de la place, vous pouvez aussi ajouter poulailler et petit bassin pour les poissons.

Tous les jardiniers vous le diront, le goût des tomates du jardin, en été, n’a absolument rien en commun avec les produits sans saveur et infâmes que l’on peut trouver en grande surface. Ce qui est valable pour les tomates l’est aussi pour tous les fruits et légumes que vous pourrez faire pousser chez vous. L’avantage de la culture en pleine terre, à la différence des jardinières, est bien sûr la biodiversité du sol, plus riche et complète. Nous voyons d’ici les personnes pointer du doigt les inconvénients qui vont avec, comme ces charmantes bestioles venues grignoter vos salades ou le mildiou, dans le cas des tomates.

Il est vrai que le mildiou, en autres, est la hantise des jardiniers. Cela dit, ce n’est pas une fatalité. Il existe des moyens de protéger vos plantations des animaux ou des maladies, sans utiliser des pesticides. Par ailleurs, le mildiou ne va pas forcément attaquer tous les ans, le jardinage est aussi une affaire de patience. Et de temps. Potager plus grand rime avec temps supplémentaire demandé pour vous en occuper. Les années où le temps sera avec vous, vous pourrez profiter de haricots verts et de tomates très tôt au début de l’été.

Quels sont les fleurs, fruits et légumes de saison ?

Les productions industrielles de fruits et légumes rendent possible, aujourd’hui, la consommation d’environ n’importe quel produit à toutes les saisons. Reprendre la main sur sa consommation de fruits et légumes revient donc, obligatoirement, à avoir quelques connaissances sur ce qu’il est possible de faire pousser ou non selon les périodes de l’année ! Par exemple, non, on ne mange pas des fraises en janvier, à moins de les vouloir sans goût et si gorgées d’eau que ça en devient presque un sirop.

Prenons l’exemple de l’été. Les légumes que vous pouvez faire pousser dans votre jardin ou carré potager sont : haricots vert, concombres, laitues, tomates, artichauds, carottes, brocolis, petits pois, poivrons, radis, etc.

De même pour les fruits, ce sera la saison des nectarines, des prunes, des abricots, des cerises, des myrtilles, du melon, des fraises, des pêches, des figues, etc. Sans oublier les plantes aromatiques, par exemple le thym, le laurier, la coriandre ou le persil.

Quels outils de jardinage sont nécessaires ?

Tout d’abord, au niveau vestimentaire, vous aurez besoin de gants (Vos mains vous remercieront plus tard de cette attention), de vêtements qui ne craignent plus grand-chose, et enfin de bottes ou de chaussures solides. Le tout complété par un chapeau, en plein été. Au niveau de l’équipement, cela dépend de ce que vous comptez faire et comment :

  • • Les petits outils de jardinage que sont les bêches, les transplantoirs et les cisailles, entres autres, font très souvent parties de la panoplie parfaite du jardinier.
  • • Selon la taille de votre jardin, vous aurez également besoin de sécateurs pour l’élagage. Par exemple, pour la taille des arbres fruitiers, il est d’usage d’intervenir en hiver, hors période de gel. Vers Février/Mars pour les arbres à pépins et vers fin Octobre/début Novembre pour les arbres fruitiers à noyau.
  • • Bien choisir son système d’arrosage est tout aussi important ! Selon la taille de vos extérieurs, vous pouvez opter pour un bon arrosoir, très classique, et les allers-retours maison-potager fournis avec, ou bien pour des appliques de jardin, près de votre potager. Vous pouvez également opter pour le tuyau, voire des arroseurs automatiques.

Pensez aux récupérateurs d’eau de pluie ! Non seulement la Nature vous remerciera mais votre compte en banque aussi, lorsque vous lui enlèverez une charge sur la facture d’eau. Saviez-vous que la plupart sont roulants et que vous pouviez les emmener avec vous près de votre jardin potager ?

Découvrez nos produits

Le calendrier des fruits et légumes

Mai

  • • Fruits : Fraise, rhubarbe, cerise, pomme, kiwi
  • • Légumes : Artichaut, asperge, blette, chou-fleur, épinard, fève, haricot vert, petits pois, radis rose.
  • • Aromates : Échalote, oignon, laitue

Juin

  • • Fruits : Abricot, amande, cerise, figue, fraise, framboise, melon.
  • • Légumes : Artichaut, asperge, blette, chou-fleur, courgette ronde de Nice ou blanche de Virginie, fenouil, fève, haricot vert, petits pois, laitue, pomme de terre primeur, radis rose.
  • • Aromates : Aneth, basilic, cerfeuil, ciboulette, coriandre, échalote, estragon, laurier, marjolaine, menthe, oignon, origan, persil, piment, romarin, sauge, thym.

Juillet

  • • Fruits : Abricot, brugnon, cassis, cerise, figue, fraise, framboise, groseille, melon, mirabelle, mûre, myrtille, pastèque, pêche, prune.
  • • Légumes : Artichaut, aubergine, blette, brocolis, carotte, concombre, cornichon, courgette, fenouil, fève, haricot vert, petits pois, pomme de terre primeur, tomate.
  • • Aromates : Ail frais, échalote, oignon.

Août

  • • Fruits : Abricot, Airelle, Ananas, Avocat, Banane, Cassis, Cerise, Citron, Clémentine, Coing, Figue fraîche, Fraise, fraise des bois, Framboise, Fruit de la passion, Grenade, Groseille, Groseille à maquereau, Kaki, Kiwi, Kumquat, Litchi, Mandarine, Mangue, Marron, Melon, Mirabelle, Mûre, Myrtille, Nectarine, Noisette, Noix, Orange, Orange sanguine
  • • Légumes : Ail, Artichaut, Asperge blanche, Asperge verte, Aubergine, Bette, Betterave rouge, Brocoli, Carotte, Catalonia, Céleri, Céleri branche, Céleri rave, Chou blanc, Chou de Bruxelles, Chou frisé, Chou Romanesco, Chou rouge, Chou-chinois, Chou-fleur, Chou-rave, Cima di Rapa, Concombre, Courge, Courgette, Endive, Epinard, Fenouil, Haricot, Laitue romaine, Mâche, Maïs, Navet

Le calendrier des fleurs

Printemps

  • • Anémone, boule de neige, campanule, cynara, genet, giroflée, hortensia, iris, jacinthe, jonquille, lilas, muguet, narcisse, œillet, pensée, pivoine, tulipe, etc.

Été

  • • Acanthe, achillée, amaranthe, cosmos, dahlia, giroflée, tournesol, etc.

Automne

  • • Agapanthe, alchémille, amaranthe, chardon, euphorbe, etc.

Hiver

  • • Amaryllis, anémone, euphorbe, héllébore, jonquille, narcisse, pavot, scabieuse, etc.

Inutile de dépenser des dizaines d’euros pour des engrais chimiques alors que vous avez déjà tout ce qu’il faut à la maison ! La peau de banane, coupée en petits morceaux et enterrée aux pieds de vos rosiers, favorisera leur croissance. Le marc de café, mélangé à la terre, repoussera les mouches et les vers, en plus de stimuler la floraison ! Les cendres de bois et les coquilles d’œufs broyées en poudre sont d’excellents engrais, et dans le cas des œufs, un repousse-limace et escargot.

Par ailleurs, besoin d’un arrosoir mais sans y mettre un seul centime ? Prenez une bouteille ou un bidon en plastique vide, percez plusieurs fois le bouchon avec une aiguille, et voilà, vous aurez votre petit arrosoir ! Idéal pour les personnes ayant peu à de plantes chez eux.

Contre le mildiou, une préparation de purin d’ail s’impose. Jetez trois gousses pelées dans un litre d’eau frémissante puis laissez reposer 12 heures, avant de filtrer le tout. Pulvérisez directement sur les feuillages et arrosez le pied des plantes concernées. Attention, cette décoction ne se garde que trois jours.

Découvrez nos produits
Posté dans: Actualités | Le 2 juillet 2019 | 0 commentaire

Commentaires

Envoyer le commentaire




* Champs obligatoires