Face à une crise sanitaire sans précédent ANJOU CONNECTIQUE reste OUVERT "Plus d'infos en cliquant ici"

Anjou Connectique

Pourquoi installer un anti-bélier sur son installation de chauffage ?

Les canalisations d’un système de chauffage sont parfois soumises à rude épreuve. Lors de la fermeture d’un robinet, par exemple, il arrive qu’elles subissent des montées de pression brutales appelées « coup de bélier ». Cette surpression provoque généralement des bruits dans la canalisation mais peut surtout endommager votre installation de chauffage. Dans cet article, découvrez pourquoi vous pourriez avoir besoin d’un anti-bélier et comment l’installer.

Comment fonctionne un anti-bélier ?

L’anti-bélier est un dispositif parfois nécessaire lorsqu’on dispose d’une installation de chauffage. En effet, même s’ils sont assez rares, des phénomènes de surpression peuvent apparaître dans les canalisations et occasionner des dommages importants. Lors de l’ouverture d’une vanne ou d’un robinet, la pression exercée dans une canalisation est trop brusque : c’est ce qu’on appelle un « coup de bélier ». Cette montée de pression se caractérise par l’émission d’un bruit sourd, seul ou répété, et par des tremblements plus ou moins importants.

L’anti-bélier pour chauffage central est un petit dispositif qui, une fois placé au bon endroit, est capable d’amortir l’onde de choc lors d’une brutale montée de pression dans les canalisations. Son fonctionnement peut être différent selon qu’il soit à ressort ou à membrane. Comme son nom l’indique, l’anti-bélier à membrane est doté d’une membrane qui, en séparant l’air et le gaz, atténue la pression de l’eau. L’anti-bélier à ressort, quant à lui, fonctionne grâce à un piston. Quel que soit le type d’anti-bélier choisi, c’est un dispositif indispensable si vous détectez des problèmes de pression dans vos canalisations.

Choisir son anti-bélier pour chauffage

Pourquoi installer un anti-bélier ?

Une surpression répétée engendre non seulement des bruits et des tremblements désagréables mais peut surtout conduire à une déformation voire une rupture des tuyauteries. Et pour cause : lors d’un coup de bélier, la pression d’eau peut atteindre les 40 bars (contre 4 bars préconisés) ! À long terme, l’onde de choc hydraulique peut sévèrement endommager votre installation de chauffage.

Mieux vaut donc prendre rapidement les mesures nécessaires pour retrouver un fonctionnement optimal de votre installation de chauffage. Pour cela, on préconise généralement 2 solutions : l’installation d’un réducteur de pression ou la mise en place d’un anti-bélier.

La pose d’un réducteur de pression, destiné à prévenir les surpressions et les variations de pression, peut être suffisante lorsque les coups de bélier sont occasionnels. En revanche, en cas de réels problèmes de surpression, optez plutôt pour un dispositif anti-bélier qui protégera efficacement vos canalisations. À condition, bien sûr, de l’installer au bon endroit…

Où installer un anti-bélier ?

Au moment de mettre en place votre dispositif anti-bélier, soyez très précis sur son implantation. En effet, l’anti-bélier ne se pose pas n’importe où ! Pour qu’il soit réellement efficace, installez-le prés des éléments qui posent problème et des endroits où se produisent le plus souvent les coups de bélier. Plus vous serez précis sur la localisation de l’anti-bélier, mieux il pourra absorber les ondes de choc dans les canalisations de votre installation de chauffage.

Inscrivez-vous à la newsletter
Posté dans: Chauffage | Le 5 mars 2020 | 0 commentaire