Anjou Connectique

Ce qu'il faut savoir pour bien choisir sa sortie de cloison

Sortie de cloison cuivre ou sortie de cloison PER ?

Les critères de sécurité, de commodité ou d’esthétique conditionnent le choix du matériau des sorties de cloison. Ainsi, les canalisations en cuivre sont le plus souvent connectées sur des sorties de cloison cuivre (ou laiton) à braser.

Pour les mêmes raisons, les tuyauteries en PER (polyéthylène réticulé) ou multicouches (aluminium entre deux couches de PER) sont associés à des connectiques spécifiques. À noter que les raccords tournants à joint sont à exclure des zones encastrées en raison des risques de fuites importants. Quel que soit le matériau, vous pouvez trouver votre sortie de cloison seule ou opter pour un kit de sortie de cloison.

Qu’est-ce qu’une sortie de cloison ?

Une sortie de cloison est un dispositif assurant la jonction entre un tuyau de distribution d’eau, noyé dans l’épaisseur du mur (ou le traversant) et un appareil sanitaire ou son flexible d’alimentation. Invisible, il peut recevoir indifféremment un robinet vissé directement sur sa sortie filetée (robinet de puisage, d’arrêt, de machines…), un mitigeur, un mélangeur manuel ou thermostatique vissé sur des raccords excentriques (baignoire ou douche…) ou tout autres appareil relié par un tuyau intermédiaire (lavabo, sous évier, WC, ciel de douche, chaudière, frigorifique…).

La plupart des sorties de cloison sont définitivement encastrées ou scellées, mais certaines nécessitent une trappe de visite située derrière la cloison et d’autres sont munies d’une plaque frontale de visite amovible.

À quoi sert une sortie de cloison ?

La sortie de cloison consiste à servir d’interface entre le réseau de distribution d’eau et les différents appareils de service. Sur le chantier, les canalisations de distribution sont posées à un stade précoce, avant même que la dalle ne soit coulée. À ce stade, le circuit n’est pas encore en eau. Viennent ensuite la phase d’encastrement dans les murs et cloisons et la pose des appareils sur les parements de finition de surfaces. Entre ces deux dernières phases, plusieurs semaines, voire plusieurs mois peuvent s’écouler pendant lesquels la pieuvre hydraulique doit être sous pression, ne serait-ce que pour repérer les éventuelles fuites ou anomalies.

Depuis la généralisation de ce mode de construction, la sortie de cloison est un équipement quasiment obligatoire, car elle permet d’obturer efficacement et proprement les circuits en attente de la pose des éléments sanitaires. Par ailleurs, ces techniques de construction excluent le plus souvent les matériaux lourds, au profit d’éléments préfabriqués creux et légers de moindre résistance mécanique. Dans ce contexte, la sortie de cloison associée à une plaque devient le renfort local indispensable à la bonne fixation des robinets et appareils.

Principe de fonctionnement et positionnement

La sortie de cloison n’est, en fait, qu’un raccord hydraulique spécialisé dans les sorties de parois.

À ce titre, il doit répondre à deux impératifs :

  • Permettre le passage de l’eau avec un minimum de pertes de charge et un débit approprié à l’utilisation projetée.
  • Être affleurant à la surface murale dans une position spatiale (hauteur + centrage) conforme aux attentes pratiques et esthétiques des usagers.  

Les marques annoncent et garantissent le débit et la perte de charge de chaque produit de leur fabrication pour une pression et un diamètre nominal déterminés. Il reste à l’installateur de choisir convenablement la canalisation et la sortie de cloison appropriées en fonction des appareils sanitaires à raccorder. En montages courants, il n’est point besoin de se lancer dans de grands calculs, l’usage a défini des compromis parfaitement fonctionnels pour chaque matériau utilisé :

  • Évier, douche : 14 x 1 pour la sortie de cloison cuivre ; 16 x 1,5 pour la sortie de cloison PER nu ; 16 x 2 pour la sortie de cloison multicouche 16.
  • WC : 12 x 1 pour la sortie de cloison cuivre ; 12 x 1,1 pour la sortie de cloison PER nu ; 14 x 2 pour la sortie de cloison multicouche.
  • Lavabo, lave-mains, lave-linge, lave-vaisselle, robinet de jardin : 12 x 1 pour la sortie de cloison cuivre ; 12 x 1,1 pour la sortie de cloison PER nu ; 14 x 2 pour la sortie de cloison multicouche.
  • Baignoire, chauffe-eau : 16 x 1 pour la sortie de cloison cuivre ; 20 x 1,9 pour la sortie de cloison PER nu ; 20 x 2 pour la sortie de cloison multicouche.
  • Bac de lavage : 16 x 1 pour la sortie de cloison cuivre ; 20 x 1,9 pour la sortie de cloison PER nu ; 18 x 2 pour la sortie de cloison multicouche.

Dans le même esprit de simplification, on a défini des hauteurs conventionnelles de sorties de cloisons par appareil (à partir du sol fini) :

  • Éviers : 65 cm.
  • Lavabos : 60 cm.
  • Douches : 110 cm (du niveau du fond de bac).
  • Baignoires : 70 cm (ou 13 cm au-dessus des baignoires non standards).

Différents types de sorties de cloison

Les sorties de cloisons peuvent être droites ou coudées, les filetages de sortie mâles ou femelles et de diamètres variés. Elles diffèrent selon le matériau des tuyauteries. Il en existe trois grands groupes :

  • Sortie de cloison en cuivre à souder.
  • Sortie de cloison en PER, munie de raccords spécifiques.
  • Sortie de cloison multicouche 16 équipée de raccords d’entrée à glissement ou à compression.

Il est possible de panacher les marques de raccords et de tuyauteries pour les installations en cuivre ou en PER. Il est contre-indiqué de monter les raccords de cloison sur des tuyauteries de marques différentes, car cela peut être, pour le fabricant, une clause de rupture de garantie.

Accessoires utiles pour les sorties de cloison

Des plaques de sortie de cloison sont une option commode. Elles sont disponibles pour tous types de mur et de tubes.

Il existe aussi une grande variété de plaques de finition simples ou doubles.

Les fabricants proposent aussi des kits complets prêts à poser, à simples ou à double sorties, pour chaque matériau. Outre le ou les raccords, ces systèmes pré-montés comprennent une barrette d’espacement standard ou réglable et/ou une plaque de répartition des charges ainsi qu’un dispositif de fixation adapté à chaque type de cloison. Pour les installations cuivre une longueur de tube est déjà positionnée et brasée.

Posté dans: Plomberie | Le 24 juillet 2019 | 0 commentaire

Commentaires

Envoyer le commentaire




* Champs obligatoires