Anjou Connectique

Les critères essentiels pour bien choisir ses WC

Selon l’étude très sérieuse de la World Toilet Organisation, nous passons près de 3 ans de notre vie aux toilettes. Même si cette étude prête à sourire, elle nous rappelle surtout que cette petite pièce de notre maison n’est pas à négliger, car nous y passons du temps.

Il s'agit par ailleurs d'un lieu intime où propreté, efficacité et confort sont appréciés. Mais comment choisir un WC ? Quels critères sont à prendre en compte ? Et quels modèles de WC sont proposés à la vente ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre immédiatement.

Évaluer les contraintes

La première chose à prendre en compte avant toute décision, ce sont les contraintes liées à votre domicile. Il est important de réfléchir aux caractéristiques auxquelles vos toilettes devront répondre.

Le système d’évacuation

Avant d’entreprendre des travaux, il faut connaître le type d’évacuation que vous avez. C’est lui qui déterminera la suite de votre aménagement. Il y a donc 2 critères importants à vérifier avant toute chose :

  • Le diamètre du conduit : l’évacuation des eaux usées se fait par un tuyau. Si celui-ci a un diamètre supérieur ou égal à 100 mm, vous pourrez vous diriger vers un WC classique ou un WC suspendu. S’il est inférieur à cette taille, seul le WC broyeur sera adapté.
  • L’emplacement de l’évacuation : que ce soit par le mur ou par le sol, la sortie du conduit d’évacuation est déterminante dans le choix du WC.

L’arrivée d’eau

Cela peut paraître absurde, mais pensez bien à vérifier que le lieu où vous souhaitez installer vos WC dispose bien d’une arrivée d’eau. Elle est nécessaire pour remplir le réservoir de la chasse d’eau.

L’arrivée d’eau est absolument indispensable à tout type de toilettes. Sans elle, aucune alternative ne sera possible.

La taille de la pièce

Que vous installiez vos WC dans une pièce dédiée ou dans une salle de bain, les dimensions et la disposition des lieux sont importantes. En effet, selon le modèle de WC que vous choisirez, vous aurez besoin de plus ou moins de place. Sachez qu’en moyenne, un WC à poser nécessite une largeur de 40 cm, une hauteur de 80 cm et une profondeur de 80 cm. Quant au WC suspendu, la partie visible ne prend que peu de place, car elle correspond à la cuvette et la plaque de commande. Mais l’ensemble du système d’évacuation est à installer dans le mur à l’arrière du WC. Il faut donc de la place pour installer ce qu’on appelle le bâti-support. Pensez aussi à prendre en compte la place nécessaire pour pouvoir s’installer et se mouvoir confortablement en laissant un espace minimum autour du WC.

Choisir le type de WC

Une fois que vous avez pris en compte tous les critères indispensables au choix et à l’installation, plusieurs types de WC s’offrent à vous.

Le WC classique

Le WC classique ou WC à poser est, comme son nom l’indique, posé au sol. Le réservoir est placé à l’arrière de la cuvette. Ce modèle indémodable est présent dans nos maisons depuis le début du 20e siècle.

Les avantages du WC classique :

  • L’installation : elle se fait très rapidement, et facilement. En 1 ou 2 heures, vos toilettes sont prêtes à l’usage.
  • Le prix : entre 80 € et 350 €, ce modèle est 3 à 5 fois moins cher qu’un WC suspendu, sans compter le prix de l’installation qui est beaucoup moins élevé, car l’intervention est plus rapide.
  • La maintenance : lorsqu’une panne arrive, l’accès à l’intérieur du WC est très facile.

Mais ce modèle présente aussi quelques inconvénients :

  • L’esthétisme : ce n’est évidemment pas le modèle le plus design du marché. Le choix est restreint et la forme très classique. De plus, tout le système est apparent, ce qui n’est pas forcément très esthétique.
  • L’entretien : un WC au sol est plus compliqué à nettoyer, surtout si la cuvette comporte une bride. Accéder au réservoir et derrière la cuvette devient vite une mission difficile.

Le WC suspendu

Très à la mode, ce modèle attire pour de multiples raisons. En voici quelques-unes :

  • L’esthétisme : les formes sont épurées, les modèles et coloris sont variés. Le fait de ne pas voir le réservoir rend le WC plus élégant.
  • L’entretien : très facile à nettoyer, cette cuvette sans pied permet de passer partout sans difficulté.

Le WC suspendu est très tendance, mais il n’est pas dépourvu d’inconvénients :

  • Installation WC suspendu : elle est beaucoup plus compliquée que pour un WC classique et nécessite de pouvoir encastrer le réservoir et les conduits à l’intérieur des murs. La pose est donc longue et difficile.
  • Le prix : à partir de 100 € et jusqu’à 2000 € pour le meilleur WC suspendu, le prix augmente vite lorsqu’on prend en compte l’installation longue et délicate. Il faut par ailleurs anticiper l’achat et la pose de plaques de plâtre pour masquer le bâti-support. Un joli habillage du mur est souvent choisi, en carrelage, tapisserie ou peinture, pour cacher les plaques.
  • La maintenance : en cas de fuite, il peut être difficile d’accéder aux canalisations cachées dans le mur et il faut souvent faire appel à un professionnel.

Le WC broyeur

Beaucoup moins répandu, ce modèle est une bonne alternative lorsque l’évacuation de vos toilettes est trop petite. Il présente de nombreux avantages selon les situations :

  • La praticité : ce modèle, adapté aux petits espaces, est idéal pour les pièces qui ne sont, à l’origine, pas faites pour être des toilettes. Il peut s’installer partout. Choisir un WC broyeur évite de faire de trop gros travaux si rien n’est déjà mis en place.
  • Le prix : avec un coût entre 200 € et 800 €, l’installation d’un WC broyeur est plutôt abordable.

Malgré son côté pratique, il présente toutefois quelques inconvénients :

  • L’installation : même si elle est simple, elle nécessite un raccordement électrique. Cela signifie qu’en cas de coupure de courant, vos toilettes ne fonctionneront plus.
  • Le bruit : le WC broyeur a la particularité de broyer les déchets avant de les évacuer. Si cela permet d’avoir une petite évacuation (moins de 100 mm), il a le désagrément d’être très bruyant.
  • L’entretien : il est important de ne rien jeter d’autre que du papier toilette, et il faut bien penser à détartrer régulièrement et débrancher les toilettes avant de passer au nettoyage. Sans cela, de très gros désagréments peuvent vite poindre leur nez.

Avant d'opter pour ce qui vous semble être la meilleure marque WC, vous devez garder en tête que choisir un WC doit essentiellement se faire en pensant aux côtés pratiques de l’installation. Une fois votre modèle et la marque sélectionnés, vous pourrez vous attarder sur l’aspect esthétique. Il n’est pas négligeable aussi de penser au confort et à l’économie. Pour cela, différentes options ou accessoires sont disponibles, tels qu’un frein de chute de l’abattant (plus silencieux et moins dangereux), une cuvette en céramique (anti adhérent, résistant aux détergents, et anticalcaire), ou une plaque de commande à double bouton (pour réduire la consommation d’eau).

Vous l’aurez compris, il existe une multitude de possibilités pour rendre ce lieu d’intimité accueillant, mais surtout pratique et robuste. Alors, ne négligez pas l’étape de la réflexion, de la comparaison, et de la prise en compte de tous les critères.

Posté dans: Sanitaire | Le 25 juillet 2019 | 0 commentaire

Commentaires

Envoyer le commentaire




* Champs obligatoires